Praticien agréé et vice-président de la FFMBE

Je suis un praticien agréé par la Fédération française de massage bien-être.

Être agréé par la Fédération française de massage bien-être est un gage de reconnaissance de la qualité de ma formation et du sérieux de ma pratique professionnelle. C’est également un engagement à respecter les principes de déontologie fixés par la fédération.

En tant que masseur, je travaille sur tous les systèmes : muscles, fascias, lymphatique, sanguin, nerveux, y compris le système primo-vasculaire des méridiens. Mes intentions sont multiples. Je m’attache à conjuguer toucher, relaxation, drainage, énergie et équilibre. Et, effectivement, mes clients me disent leur corps retrouvé, l’énergie, la détente, le sommeil qui revient. Ils nourrissent alors ma joie de masser.

Je défends la dimension thérapeutique du massage et vois son avenir dans la massothérapie.

J’ai opté pour un investissement militant au sein de la FFMBE.

Rejoindre la Fédération française de massage bien-être pour une participation active en tant que vice-président est une démarche militante au service de la promotion du massage et de la reconnaissance du métier de masseur.

Nous savons que le massage est un élément essentiel de la santé pourtant, de ce point de vue, la France a un immense retard à rattraper sur bien des pays, tant occidentaux qu’asiatiques.

La filière française du massage souffre d’un déficit de structuration. Le métier est insuffisamment professionnalisant. Le grand public est tenu dans l’ignorance. Le corps médical est, au mieux, dubitatif. La recherche ignore le sujet. Un travail considérable est à faire. J’ai souhaité y apporter ma contribution, colibri que je suis.

La FFMBE a pour objet :

La promotion et la reconnaissance du massage bien-être comme facteur de santé, d’épanouissement personnel et de vie sociale apaisée.

La structuration, la reconnaissance et la promotion de la filière du massage bien-être.

La structuration, la reconnaissance et la promotion du métier de masseur.se bien-être.

L’inscription des métiers du massage bien-être dans un référentiel métier partagé.

L’inscription des organismes de formation professionnelle dans un référentiel de formation partagé.

L’inscription du massage bien-être dans un cadre déontologique excluant, notamment, toute pratique médicale, paramédicale, sexuelle ou sectaire.

La labellisation et la promotion des structures et praticien·e·s adhérent·e·s de la FFMBE.

L’assistance technique et juridique aux structures et praticien·e·s adhérent·e·s de la FFMBE.

La contribution au développement des connaissances, des pratiques et des recherches sur le massage bien-être, à l’échelon national comme international.

>>>>>>>> découvrez la FFMBE

© Joël Massage Bastia Corse www.joel.mic.fr