équilibre

Travailler l’équilibre énergétique

Travailler l’harmonie énergétique et électromagnétique du corps est certainement l’intention la plus générique et la plus évidente du masseur

Le rééquilibrage énergétique et électromagnétique du corps est certainement l’intention la plus générique et la plus évidente du masseur. Elle n’en est pas moins la plus délicate à exprimer en une technique repérée et stabilisée.

Ainsi, le masseur ayurvédique traduira le plus souvent cette intension par des gestes en surface des fascias (par opposition à dans le muscle) et appliqués à de grandes longueurs (tout le membre, ou tout le corps – « grande croix »). La main va en quelque sorte électriser le corps en jouant des polarités qui s’expriment entre les différentes parties du corps et, par ailleurs, entre le masseur et le massé. Le parcours de la main respecte également l’agencement des méridiens et témoigne de l’intérêt de rétablir, ou d’améliorer, la circulation de l’énergie vitale sur les autoroutes énergétiques du corps.

Cette représentation « électrique » du parcours de la main ne se retrouve pas dans des approches telles que le shiatsu ou le massage thaï, qui vont ambitionner le même objectif de libération des énergies, mais en travaillant essentiellement en points de pression. Dans ce cas, le masseur semble créer des courts-circuits, ou du moins imprimer des sollicitations, qui relèvent du déblocage des embouteillages des points névralgiques des autoroutes énergétiques, mais également contribuent à redonner au corps la représentation, en pointillé, de sa propre existence énergétique. Dire au corps qui il est et de quoi il est, afin qu’il retravaille lui-même la plénitude de ses potentialités.

Enfin, le masseur suédois va parcourir le corps et identifier des zones qu’il pourra considérer plus particulièrement dans une approche énergétique. Il pourra alors travailler à libérer les énergies bloquées ou contrariées, en conjuguant différentes techniques de pression et de lissage.

Au total, le massage ayurvédique s’intéresse aux autoroutes, le shiatsu aux échangeurs, le massage thaï aux ronds-points, le masseur suédois s’aventure sur le réseau secondaire et… tous contribuent à la bonne régulation de l’ensemble, ainsi qu’à la cartographie du réseau par le cerveau.

© Joël Massage Bastia Corse www.joel.mic.fr

Articles similaires