Votre masseur

Je n’ai qu’un seul massage à mon catalogue…
celui qui naîtra d’une rencontre entre vous et moi

Je suis à votre écoute pour définir, avec vous, et à votre contact, le massage qui vous convient le mieux. C’est pourquoi je ne vous proposerais pas le choix entre un massage californien, balinais, minceur ou relaxation. Je n’ai qu’un seul massage à mon catalogue. Celui que nous définirons ensemble. Celui qui respectera votre personnalité. Celui que mes mains m’indiqueront après qu’elles aient écouté vos attentes. Celui que je percevrai comme répondant, ce jour-là, en cet instant, à vos besoins.

Je n’ai qu’un seul massage à mon catalogue… mais j’emprunte à plusieurs écoles : le massage suédois pour ce qui est de la profondeur du geste et de la lecture musculaire du corps humain ; le massage ayurvédique pour son approche globale et énergétique ; le massage thaï s’agissant d’une lecture plus ciblée sur des points énergétiques, une sorte d’acupressing ; les points de knap, les points gâchettes et les chaînes myofasciales pour une approche plus physiologique… Mais tout ceci c’est de la technique. Disons-le autrement :

Je n’ai qu’un seul massage à mon catalogue, celui qui ambitionne de vous offrir un optimum des bénéfices que vous pouvez attendre d’une séance : le lâcher-prise, le retour sur soi, l’harmonisation, le drainage, la décontraction, l’élimination des tensions. Celui qui naîtra d’une rencontre entre vous et moi. Il résultera d’un melting-pot qui vise à maximiser le bien-être immédiat tout en le conjuguant avec un travail plus en profondeur et à plus long terme.

J’aimerais, avec vous, m’inscrire dans un cheminement qui fasse du massage une des composantes de votre hygiène de vie.

 

Ma formation :

J’ai d’abord suivi un cursus en massage ayurvédique dans le centre de formation de Tapovan.
 Cette approche du massage est une des composantes des savoirs et pratiques de l'ayurvéda ; médecine indienne reposant sur une vision holistique de la personne et de sa santé.
 Selon l'ayurvéda, le corps est traversé par un « souffle vital », appelé Prâna. Lorsque ce flux énergétique est perturbé, notamment par le stress ou une mauvaise hygiène de vie, l’organisme souffre de nombreux dysfonctionnements. En agissant par pressions et mouvements sur certains endroits précis du corps, les massages ayurvédiques permettent de rétablir la circulation de ce souffle vital.

 

J’ai ensuite cherché à compléter ma pratique. Percevant que le corps n’est pas uniquement énergie mais qu'il est également muscles, tendons, articulations, ligaments, et circulation sanguine, lymphatique, cérébrospinale ; ou encore organes internes et métabolisme. J’ai alors suivi un assez vaste cursus, dont la principale technique relève du massage de tradition suédoise.
 Un massage qui sait être profond. Qui sait aller chercher dans les muscles et dans les interstices les zones contracturées et douloureuses. Mais un massage qui sait également privilégier la décontraction et l’harmonisation globale.

 

Enfin, il me semblait essentiel de rattacher ma pratique à une déontologie professionnelle et à une reconnaissance du métier de masseur bien-être. C’est pourquoi j’ai souhaité passer l’examen d’agrément de la Fédération française de massage bien-être (FFMBE), l'association qui représente la profession auprès des pouvoirs publics.

© Joël Massage Bastia Corse www.joel.mic.fr

Articles similaires