Les bienfaits du toucher. La preuve par 250.

Les bébés prématurés ayant reçu des massages prennent 47% de poids supplémentaire par rapport aux autres. Voici une des 250 conclusions d’études ou observations que nous commente Tiffany Field dans son ouvrage « les bienfaits du toucher », Payot 2017. Elle nous démontre le caractère indispensable du toucher. Du premier âge jusqu’au dernier.

Si le moteur de recherche de notre INSERM national ne trouve aucune référence cernant les mots « massage » et « massothérapie », il n’en est visiblement pas de même aux USA, là où exerce le Docteur Tiffany Field. Le travail de la directrice du Touch Research Institute est exceptionnel tant par sa qualité que par sa rareté. Elle nous offre la démonstration scientifique que le toucher, quel qu’en soit la forme, est indispensable à la vie en général et à l’équilibre physiologique et psychologique de l’être humain en particulier.

Je reprends ici quelques extraits de son ouvrage, appliqués à divers sujets. Tant pour donner une idée de la diversité du propos que pour, ici encore, enfoncer le clou d’un plaidoyer pour le massage :

Relations humaines

« Quinze jours d’hôpital sans être touché, telle est la raison qu’a donnée un patient qui s’était échappé de l’hôpital local et était rentré chez lui en pyjama. »

Psychiatrie

« Nous avons récemment mené une étude dans un secteur psychiatrique visant à introduire un contact physique avec des patients adolescents par le biais du massage thérapeutique. Après avoir été massés une demi-heure par jour pendant une semaine, ces adolescents étaient moins déprimés et moins anxieux, et leur niveau d’hormones anti-stress (cortisol et norépinephrine) avait chuté. Ils avaient en outre un meilleur sommeil et un comportement plus adapté. »

Système immunitaire

« La privation du toucher affecte le système immunitaire. Steve Suomi a mené un certain nombre d’études dans ce sens sur les singes, testant la relation entre contact physique et capacité du corps à réagir à une épreuve immunologique (une injection de tétanos). Il a trouvé une relation directe entre la quantité de contacts et de toilettages qu’avait reçu un singe dans les six à sept premiers mois de sa vie et sa capacité à produire des anticorps en réponse à une agression bactérienne à l’âge d’un an. »

« Le toucher peut agir sur l’immunité en ceci qu’il abaisse les niveaux d’excitation et les hormones anti-stress qui les accompagnent et dépriment le système immunitaire  Il en est de même chez les personnes qui ont reçu un massage profond avec une compression importante. »

Gestion de la douleur

« Merzack et Wall ont formulé la théorie du contrôle du portail de la douleur pour expliquer pourquoi l’acupuncture, les massages, la friction et d’autres formes de stimulation par la pression pouvaient soulager la douleur. Ils ont émis l’hypothèse que l’information passant par la moelle épinière est comme un objet passant par un portail. Si le portail est ouvert, le message de douleur peut circuler, mais si le portail est fermé complètement ou en partie, le message peut être interrompu et le patient ne ressent pas la douleur. »

« La théorie du portail repose sur le fait que les messages issus du chaud, du froid ou de la pression que nous appliquons aux zones douloureuses atteignent plus vite le cerveau que les messages de douleur, empêchant ainsi ces derniers d’être reçus. »

Douleurs chroniques 

« Les thérapies du toucher peuvent être plus efficaces parce qu’elles abaissent les niveaux d’anxiété, qui tendent à aggraver la douleur, ou parce qu’elles libèrent les endorphines et la sérotonine, qui sont des analgésiques, ou encore parce qu’elles stimulent les fibres nerveuses plus longues qui transmettent leurs signaux au cerveau plus vite que les fibres plus courtes portant les signaux de douleur. »

 

Tiffany Field nous propose également une citation d’Hippocrate, le père de la médecine moderne, que mes recherches ne m’ont permis de vérifier. Je vous la livre néanmoins :

«  Le médecin doit être expérimenté en bien des domaines, et plus particulièrement en massage ».

Décidément, ce monsieur Hippocrate était un visionnaire.

 

 

Les bienfaits du toucher
Tiffany Field
Petite biblio Payot santé. Édition poche 2017.

Tiffany Field est professeur aux départements de pédiatrie, de psychologie et de psychiatrie de l'École de médecine de l'Université de Miami et directrice du Touch Research Institute.

© Joël Massage Bastia Corse www.joel.mic.fr

Articles similaires